Rachel Corenblit

  • Israël, décembre 1987. Lors d'un voyage de découverte, un bus de lycéens français est attaqué par des Palestiniens de leur âge, qui lancent des pierres. La première Intifada vient de commencer. Les ados dans le bus, ce sont Daniel, Christophe, Rose, Lucille, Jeremy, Sonia, Amir, Benjamin, Anna et Anaïs. Dix jeunes gens loin de leur pays, de leurs parents, tous un peu paumés. Ils ne soupçonnaient même pas le conflit dans lequel ils se retrouvent embarqués. Ils vont traverser ensemble l'année la plus intense de leur vie.

  • La fille qui se trouvait en face de moi n'avait plus de visage.
    Mon père m'avait prévenu : si tu rencontres les patients d'ici, tu ne fais pas de commentaires, tu réagis le plus poliment possible. Tu risques d'être surpris, mais surtout tu es diplomate, tu ne montres rien à ces pauvres gens. Ils ont déjà tellement souffert. Tu vas en croiser pas mal, ici, des abîmés, des malheureux et il y a même un secteur pour les enfants et les grands ados.
    Hé, cache ta joie, Machin. C'est super romantique comme rencontre. Manque plus que les violons, non ?
    Un ado solitaire. 7 gueules cassées.
    Une histoire d'amitié étourdissante, loin des apparences.

  • 146298. Une suite de chiffres tatoués sur le bras de sa grand-mère. Elle les a vus toute sa vie sans leur donner plus de sens. Puis un jour, en classe, elle comprend. D'abord en colère face au secret de famille trop longtemps caché, elle parvient enfin à convaincre sa grand-mère de lui parler, de faire le tri dans sa mémoire défaillante : la rafle, le voyage, le camp, la faim... Les vies de la jeune fille et de la vieille femme se croisent, s'entremêlent pour se mettre au diapason. Un texte à la fois grave et lumineux sur la mémoire et l'oubli.

  • Six filles de seize ans, sélectionnées pour leur beauté, constituent le casting d'une émission de télé-réalité, « La Plus Belle de Toutes ». Six jours de cohabitation forcée et filmée, avec, au final, l'élection de La Plus Belle ! Mais alors que la production de l'émission a mis en place des scénarios explosifs pour faire de l'audience, les six filles finissent par s'unir pour déjouer leur goût du scandale et du ridicule. Rachel Corenblit dévoile l'envers du décor...

  • Réédition du premier roman de Rachel Corenblit, paru il y a dix ans. Dans ce roman historique  sur le conflit entre Israël et la Palestine, toujours d'actualité hélas, Rachel Corenblit nous fait revivre soixante ans d'histoire du Proche-Orient, de 1942 à 2006. L'originalité de ce roman est de nous donner à voir la complexité de l'Histoire au travers des regards subjectifs de quatre enfants, puis de jeunes adultes. Rachel Corenblit, qui a vécu à Jérusalem, s'est inspirée de destins familiaux.

  • Depuis son entrée en seconde, Angela vit un déluge de malheurs ! Réputation foutue au lycée, divorce des parents, mort du chat, ultra-trahison de sa meilleure copine, vacances en Ariège chez son papi etc.  En une série de scènes hilarantes, Rachel Corenblit nous raconte le quotidien de cette gentille boulotte qui ne mérite vraiment pas son sort. Mais le plus grand des romans ne s'appelle-t-il pas Les Misérables ?

  • Arthur est un bon élève, sérieux, appliqué, discret. Il rêve de devenir médecin. Ennuyeux à mourir dirait sa grande soeur, So. So, elle défie le monde, elle n'a peur de rien. Alors quand elle revient un beau jour, après des années sans nouvelles, et demande à Arthur de l'aider, il ne peut pas refuser. Ils vont profiter de l'absence de leurs parents pour que So fasse une désintox à la maison, "à la dure". Pas de clinique, pas d'aide extérieure. Juste Arthur et du courage. Six jours vont s'écouler, pendant lesquels ces frère et soeur vont s'épauler, souffrir, se haïr parfois. Mais surtout se retrouver, après de longues années loin l'un de l'autre.

  • Durant une année, le quotidien d'une jeune enseignante de primaire, Emma, nommée dans d'un quartier populaire, confrontée à des enfants en grandes difficultés scolaire, affective, sociale. Elle s'attache notamment à Ryan, un garçon dont on va progressivement découvrir la maltraitance. Un roman d'une grande force, à la fois émouvant et politique, dans le meilleur sens du terme : quelle école et quelle société voulons-nous pour nos enfants ? Rachel Corenblit a été enseignante en primaire puis formatrice d'enseignants pendant dix-huit ans.  Elle s'est inspirée de son expérience professionnelle pour écrire ce roman.

  • Lucie, institutrice trentenaire et célibataire depuis trois ans, cherche à se recaser à tout prix. En quarante scènes, le roman explore les situations variées de rencontrer un homme, depuis le milieu professionnel jusqu'aux courses au supermarché. Avec l'humour et le trait féroce qui l'a fait reconnaître en littérature jeunesse, Rachel Corenblit radiographie la solitude des femmes d'aujourd'hui. Un roman-miroir dans lequel beaucoup de lectrices se reconnaîtront, le premier de cet auteur en littérature générale.

  • À la maison ce matin, Fanny est désespérée ; personne n'est disponible pour elle. Chacun est dans sa bulle trop occupé devant son écran. Quand tout à coup, toute la famille disparaît. Alors, elle part en guerre... mais contre quoi ?La collection « Roman dessiné » propose de belles histoires à lire en images et en mots pour tous les jeunes lecteurs dès 6 ans. Un pont entre l'album et le premier roman.

empty